2015 en révision

Publié: 31 décembre 2015 dans Non classé

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Un métro New-Yorkais contient 1.200 personnes. Ce blog a été visité 5 300 fois en 2015. S’il était un métro New-Yorkais, il faudrait faire 4 voyages pour les déplacer tous.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

3779f83f6eee480adff8e4de66a7a3d7Il était temps que je revienne sur mon été 2015 qui a vu votre serviteur passer quelques temps en Normandie, quelques jours en cette belle région d’Alsace, et enfin un très bon weekend en terres Belges du côté de Bastogne. Bien entendu vous trouverez les photos de cette année dans les dossiers concernés, nouveaux comme anciens, ainsi que quelques liens utiles.

NORMANDIE AOÛT 2015. 

En ce 2 août 2015 je pars vers la terre Normande avec la ferme intention de prendre du repos, de profiter de l’air marin, me contentant de quelques visites habituelles ou de découvertes. Je reviendrais par conséquent sur les nouveautés et belles découvertes en éludant le commun de ces séjours en cette terres Normandes que j’aime temps.

  • La batterie d’AZEVILLE: comme tous les ans j’ai fait la visite audio-guidée de cette batterie. Vous découvrirez dans la rubrique appropriée de nouvelles photos révélant des obus de char Sherman non explosés et fichés dans le béton de l’une des casemates.
  • Le centre historique des parachutistes du jour J à Saint Côme Du Mont: une extension très réussie du musée, tant dans la présentation des objets, uniformes, histoires personnelles des soldats liés à ces objets et uniformes, que dans cette simulation « Expérience DDay » qui après un briefing par un officier en 3D, bluffant, vous emmène à bord d’un C47  comme les parachutistes qui traversèrent la Manche lors de l’opération Neptune en ce 6 juin 1944. Cette expérience est un peu courte mais intense…… je n’en dis pas plus, je vous laisse la découvrir pour ceux qui n’ont pas vécu encore ce moment.
  • Le musée de la libération à Saint Marie du Mont: lors de l’escale de mon ami Gérard en route vers la Bretagne, j’ai découvert un musée à Sainte Marie du Mont qui n’est pas attrayant de l’extérieur, ce qui m’a fait repousser à tord cette visite depuis des années, mais qui doit être vu par les passionnés car très riche (quelques photos dans la rubrique appropriée)!
  • Un premier jour mémorable: le samedi 8 août, j’ai fait la connaissance d’un homme exceptionnel qui se nomme Joël. Ce passionné qui gère avec son épouse le Renard Rouge à Sainte Honorine des pertes (chambres d’hôtes), m’a fait découvrir d’autres aspects d’OMAHA BEACH par la visite des points d’appui Allemands WN60 au WN 63. L’histoire, les anecdotes et la connaissance ont étalonné cette magnifique matinée. J’en ai encore appris beaucoup sur le WN62 et sur ses acteurs dont les plus célèbres Heinrich SEVERLOH (la bête d’OMAHA) et Frantz GOCKEL qui deviendra citoyen d’honneur de COLLEVILLE SUR MER après la guerre. J’ai aussi découvert le point de vue merveilleux que le WN60 offre sur Omaha Beach.

    OMAHA BEACH vue du WN60

    OMAHA BEACH vue du WN60

  • Un second jour mémorable: ce jeudi 13 août avec Julie et Thierry, avec le fleurissement de nos filleuls et de ceux de nos amis au cimetière US de COLLEVILLE SUR MER DSCN1418DSCN1441suivi d’une visite de la ferme de la sapinière toujours très instructive sur la fabrication du cidre, pommeau, calva et autres produits,  et de la ferme de leur voisin qui abrite un musée des objets anciens et une collection de près de 1.000 pièces de cuisine toutes différentes en aluminium.

RÉGION ALSACE 08/2015

De retour de Normandie, après quelques jours dans le Nord, départ vers la région Alsace. 

  • Arrivée le vendredi 21 août 2015 sur le site du Linge près d’ORBEY dans les Vosges sur les traces de la guerre 14-18. Un très beau mémorial entretenu avec passion par quelques bénévoles, et un champ de bataille dans un cadre magique de moyennes montagnes.
    LE LINGE MEMORIAL ET CHAMPS DE BATAILLE 14-18 AU COEUR DES VOSGES

    LE LINGE MEMORIAL ET CHAMPS DE BATAILLE 14-18 AU COEUR DES VOSGES

    Après cette visite riche d’enseignements, direction le HOWALD, charmante station de ski de fonds (à quelques kilomètres du Mont Sainte Odile) où je suis très agréablement accueilli par Elisabeth, propriétaire de mon gîte. A noter des petits déjeuners assez grandioses!

    LE HOHWALD MA CHAMBRE FENETRE A DROITE SUR LE TOIT

    LE HOHWALD MA CHAMBRE FENETRE A DROITE SUR LE TOIT

  • LE STRUTHOF: Le samedi départ vers NATZWILLER, charmant bourg qui a eu le malheur d’accueillir sur son territoire le plus grand camp de concentration NAZI sur la terre de France! La matinée s’est poursuivie par la visite de la chambre à gaz annexe du camp qui a fonctionné pendant cette triste période, notamment dans le but de doter en ossements d’hommes et de femmes de différentes ethnies le futur musée d’histoire naturel de Berlin imaginé par Hitler.
    CHAMBRE A GAZ DU STRUTHOF A ENVIRON 1,5 KMS DU CAMPS. GAZAGE ET EXPERIMENTATION MEDICALE DES NAZIS

    CHAMBRE A GAZ DU STRUTHOF A ENVIRON 1,5 KMS DU CAMP. GAZAGE ET EXPERIMENTATION MEDICALE DES NAZIS

    Après cette lugubre visite, direction le site même du STRUTHOF pour la visite du très beau centre Européen de la déportation (compter entre 2 et 3 heures de visite). Puis rejoint par mon ami régional François et sa fille Marina, visite du camp proprement dit. Un cadre magnifique dans les Vosges et pourtant un endroit qui me fait le même effet qu’Oradour sur Glane, une impression morbide.

    LE STUTHOF CAMPS DE CONCENTRATION NAZI EN ALSACE

    LE STRUTHOF CAMP DE CONCENTRATION NAZI EN ALSACE

    LE STUTHOF CAMPS DE CONCENTRATION NAZI EN ALSACE

    LE STRUTHOF CAMP DE CONCENTRATION NAZI EN ALSACE

    Après cette visite du STRUTHOF direction le mémorial d’Alsace Moselle qui revient sur l’histoire de cette région. Un très beau lieu, riche en documents, images et mises en situation!

  • Le dimanche, en route vers le Nord de la région. Je suis accueilli par mon ami François IMG_0933et sa charmante épouse qui m’offrent le midi et le soir un repas Alsacien aussi bon que le nom des plats est compliqué pour un Nordiste. François va d’abord m’emmener à la casemate ESCH. Un petit musée qui présente de magnifiques pièces originales et copies, en particulier Allemandes.
  • Puis nous visitons le musée de l’abri, bâtiment bétonné servant comme son nom l’indique d’abri, dont les différentes pièces, au long de couloirs qui se perdent en un véritable labyrinthe, sont mises en scène. Un hangar met également en scène les matériels et unités qui ont combattu dans la région lors du second conflit mondial. Nous pouvons également découvrir des matériels plus modernes et parmi ces derniers des pièces issues de la guerre froide. A noter également une très belle salle consacrée aux « malgré nous »!
    MUSEE DE L'ABRI

    MUSEE DE L’ABRI

    L’après-midi fût consacrée à la visite de l’un des ouvrages de la ligne Maginot, le fort de Schœnenbourg. Une visite incroyable, tant d’imagination, de savoir faire….. mais aussi une forme de mégalomanie dans ces ouvrages de défense statique. C’est une petite ville qui est construite sous terre. Pour plus de renseignement, vous trouverez bien entendu les liens en page d’accueil de ce blog, en attendant deux petites images

    Ouvrage de Schœnenbourg Ligne MAGINOT

    Ouvrage de Schœnenbourg Ligne MAGINOT

    Ouvrage de Schœnenbourg Ligne MAGINOT

    Ouvrage de Schœnenbourg Ligne MAGINOT

    Après une soirée très agréable passée chez mon ami François en compagnie de sa petite famille, retour vers le HOWALD pour ma dernière nuit en Alsace. Mais je reviendrais dans cette magnifique région, je suis loin d’avoir tout vu!

    BASTOGNE 09/2015

  • Vendredi 11 septembre, départ avec mon ami Gérard vers Bastogne. Mais avant d’atteindre cet endroit mythique de la bataille des Ardennes, nous prenons la direction de Brûly-de-Pesche sur le site de Couvin pour la visite de l’un des Bunker d’Hitler. Le petit village de Brûly-de-Pesche, dans le Sud de la Province de Namur, avait été choisi pour accueillir le quartier général d’Hitler durant trois semaines en juin 1940. L’endroit était idéalement situé, à quelques kilomètres de la France, niché dans une région boisée. Hitler y dirigea la campagne d’invasion de la France. Egalement appelé le Ravin du Loup (Wolfsschlucht), le site abrite toujours les vestiges du passage d’Hitler et comporte un abri bétonné accessible par deux portes blindées, ainsi que deux autres chalets de style bavarois dans lesquels séjournaient le führer et ses officiers. Une  visite instructive avec quelques ateliers interactifs qui conviennent parfaitement à une visite scolaire dans le cadre de la préservation du devoir de mémoire!
  • Après un frugal repas, nous nous dirigeons vers le village de la GLEIZE. Sur une place trône un magnifique Tigre Royal portant le numéro 213. Le 213 était utilisé comme char de commandement par le SS-Ober-sturführer Helmut Dollinger au cours des derniers jours de combats de La Gleize. Il n’est pas établi si Dollinger a commencé l’attaque du 16 décembre aux commandes du 213, ou s’il se l’était approprié après que son char était tombé en panne. Le 213 aurait du être le char du chef de section SS-Unterscharführer Franz Faustmann. C’est cependant Dollinger qui était à son bord à La Gleize.

    TIGRE 2 ROYAL

    TIGRE 2 ROYAL

La visite du musée de décembre 1944 est une très belle découverte, une magnifique collection sur les combats qui se sont déroulés dans la région de La Gleize.Tout le poids de l’offensive au nord repose sur la 1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler emmenée par l’Obersturmbannführer Jochen Peiper. Littéralement : « division garde personnelle d’Adolf Hitler, abrégée LSSAH ou encore LAH, c’était une unité d’élite de la Waffen-SS. Elle tint le double rôle d’unité de protection du Führer et de formation de combat. Connue pour s’être illustrée à de nombreuses reprises sur le plan militaire, la division l’est également pour sa brutalité, ses nombreuses exactions et crimes de guerre. En particulier, son nom reste associé au massacre de Baugnez-Malmedy.

Pour leurs faire face, les Alliés ont envoyé plusieurs de leurs divisions d’élite, tout d’abord les chars de la 3ème division blindée en appuis de l’infanterie de la 30ème division d’infanterie « les SS de Roosevelt » et enfin les parachutistes de la 82ème Airborne.

Encerclés à La Gleize par les forces américaines, 800 rescapés de la LAH s’enfuirent la nuit de Noël 1944 en abandonnant sur le terrain 135 véhicules blindés dont le Tigre Royal de 69 tonnes visible au musée.
C’est bien cet échec qui est considéré aujourd’hui comme la principale cause de la défaite allemande dans la Bataille des Ardennes.
On peut dire que si les Américains ont gagné la Bataille des Ardennes à Bastogne, les Allemands l’ont perdue à La Gleize.

MUSEE DE LA GLEIZE

MUSEE DE LA GLEIZE

Pour la suite de l’histoire de cette bataille vous trouverez le lien du musée en page d’accueil.

Dernier arrêt avant Bastogne sur la place de HOUFFALIZE à la découverte d’un char Panther.PANTHER HOUFFALIZE 09-2015 (4)

Après une ballade à BastogneDSCN1620 DSCN1624 DSCN1626 DSCN1627une bonne bière et une bonne frite et au lit.

Le lendemain c’est avec plaisir que nous retrouvons Julie et Thierry pour la visite de Bastogne Barracks. Mais avant un petit détour par le cimetière qui accueille deux infirmières célèbres de la bataille des Ardennes:  TOMBES DES NURSES BASTOGNE 09-2015 (6)TOMBES DES NURSES BASTOGNE 09-2015 (1) Augusta Chiwy décédée tout récemment, et Renée Lemaire rendue célèbre par ses actes et par la série Band Of Brothers!

La visite du Bastogne Barracks est exceptionnelle, un guide passionné et passionnant et la fameuse histoire du Général Mac Auliffe resté célèbre pour sa fameuse réponse aux Allemands qui proposaient la capitulation des forces Américaines: NUTS! Tout au long de la visite nous sommes aux endroits mêmes que ces personnalités ont foulé en décembre 1944: le bureau de Mac AuliffeBASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (14)la fenêtre sous laquelle fût photografiée la poignée de main entre le Général Taylor et Mac Auliffe,

A l'endroit même où se tenaient Mc Auliffe (nuts) et Taylor....... Emouvant

A l’endroit même où se tenaient Mc Auliffe (nuts) et Taylor……. Emouvant

ou encore la pièce où fût fêté le réveillon de Noël et reconstituée selon les photos de l’époque.BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (39)A noter également une superbe salle consacrée aux vétérans qui sont revenus sur ces lieux historiques BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (25)Ce lieu de mémoire est aujourd’hui menacé de disparition par le gouvernement Belge alors que les militaires bénévoles qui œuvrent pour ce musée-caserne ont plein de projets dans les cartons! La visite de trois heures se termine par la découverte de deux hangars dont l’un est immense et nous permet de découvrir une multitudes de véhicules et de chars de toutes nationalités.BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (88) BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (89) BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (102) BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (106) BASTOGNE BARRACKS NUTS 09-2015 (109)

L’après midi après la visite de l’exposition Bastogne from Texas DSCN1361, nous rejoignons les parents de Julie arrivés sur Bastogne, sans oublié Falko, un chien qui ne passe pas inaperçu! Une très belle rencontre! Nous partons visiter le musée de la 101éme Airborne qui se situe dans un bâtiment ancien et qui est une magnifique découverte. Des scènes d’un réalisme incroyable MUSEE 101 AIRBORNE BASTOGNE 09-2015 (51) et un sons et lumières qui nous met dans une ambiance qui permet de deviner la peur justifiée des populations civiles lors des combats! Un musée à voir, comme Bastogne Barracks, incontournables pour les passionnés bien entendu, mais aussi pour les profanes.

La soirée se termine à la terrasse d’un café par la dégustation d’une bonne bière, à la table d’une friterie typique de la Belgique, et enfin par un dernier verre ou un café dans le camping-car (ou Mobil home pour nos amis Belges) des parents de Julie.

Le dimanche matin signe la visite au Mardasson, suivi du Bastogne War Muséum. De très belles mises en scènes et une belle source d’information, mais comme m’avait prévenu Julie, c’est un peu comme le Mémorial de CAEN et une grosse demie journée n’est pas de trop pour une visite approfondie.LE MARDASSON BASTOGNE 09-2015 (5)BASTOGNE WAR MUSEUM 09-2015 (6)

Après un repas partagé en toute simplicité sur le parking du Bastogne War Muséum, nous nous dirigeons vers ce lieu mythique qui a été le témoin de tant de combats violents: le Bois Jacques. BOIS JACQUES BASTOGNE 09-2015 (8)Ce petit monument très récent à l’entrée du bois Jacques a été saccagé quelques jours après notre passage et une fois de plus quelques semaines après. Il sera difficilement récupérable. Ceux que nous appelons entre nous nos héros se sont aussi battus pour des individus qui ne le méritent pas et méconnaissent le sacrifice de ces soldats valeureux! J’ai le plaisir, guidé par Julie, de découvrir les vestiges de véritables « FoxHole » BOIS JACQUES BASTOGNE 09-2015 (15)traduit par terrier de Renard, trous de Renard ou encore trous de Souris, qui permettaient d’avoir une protection minimum lors des tirs (chars, artillerie) ennemis. Ce Foxhole est situé en face du village de Foy, pris en janvier 1945 par la 101éme Airborne US, en particulier par les hommes de la Easy Compagny dont l’histoire est racontée dans la magnifique série Bands Of Bothers (Spielberg et Tom Hanks), au prix de combats violents et de nombreuses pertes d’un coté comme de l’autre! Un petit mémorial rappelle ces moments au milieu du bois.BOIS JACQUES BASTOGNE 09-2015 (21)

C’est ainsi que se termine le périple en terres des Ardennes Belges et nul doute que j’y retournerais!

Voilà, j’espère vous avoir fait un peu voyager avec mes pérégrinations de cet été, et mes rencontres avec de belles personnes tels que Joël en Normandie, François et sa famille en Alsace (sans oublier ma logeuse Elisabeth), et les parents de Julie (sans oublier Falko) en Belgique!

BOIS JACQUES BASTOGNE 09-2015 (5) BOIS JACQUES BASTOGNE 09-2015 (6)

AIGLE HURLANT

NOUVELLE VISITE EN TERRES NORMANDES 11-12-13/09/2009AIGLE HRLANT FB

pic.phpComme vous le savez pour certains, j’aime de temps à autre faire une retour en arrière sur la Grande Guerre qui reste un conflit surprenant.

C’est sur deux sites de la région de l’Artois, à 45 minutes de chez moi, que je me suis rendu ce mardi 19 août 2014.

Le premier à Lorette, à l’endroit même où se tenait Notre Dame de Lorette, où les combats firent rage d’octobre 1914 à octobre 1915 avec les premières lignes de front qui étaient éloignées de 30 à 40 mètres. On peut le voir lors de la visite du champs de bataille qui garde les stigmates des tranchées et quelques vestiges de qualité.IMGP7792 IMGP7737 (voir onglet photos).

Un musée très intéressant est à visiter mais malheureusement sous surveillance il n’est pas possible de faire de photos….!

De l’autre coté de la petite route qui traverse le site, on découvre la plus grande nécropole nationale avec plus de 20.000 tombes et 8 ossuaires qui rassemblent les restes de plus de  22.000 soldats inconnus IMGP7824. Une superbe Basilique et une tour lanterne dominent ce lieu sacré. Malheureusement, il semble que l’état Français n’ait pas les fonds suffisants pour maintenir en état ce lieu de mémoire. Ainsi les gardes d’honneur du site m’ont expliqué que deux ossuaires ne sont pas ouverts car les pilasses menacent de s’effondrer depuis un peu plus de deux ans. A noter que l’intérieur de la basilique est superbe (voir dans l’onglet photos) la tour lanterne abritant l’un des ossuaires et des soldats inconnus de divers conflits, dont la seconde guerre mondiale. En arrière plan, l’anneau de la mémoire qui sera inauguré le 11 Novembre prochain par François HOLLANDE juste à coté du site ?????????????????????????????????????????!!!!!!

Je me suis ensuite dirigé vers VIMY et le mémorial des Canadiens. De par les impacts d’obus sur le site on peut imaginer, si toutefois c’est possible, la violence des combats qui se sont déroulé il y a 100 ans IMGP7898 IMGP7887. Pour honorer les Canadiens tombés lors de ces affrontements un magnifique mémorial a été érigé sur ce point haut que vous pourrez découvrir en détail dans l’onglet photos IMGP7853

AIGLE HURLANT

AIGLE HRLANT FB

pic.php

 

En cette année 2014, mes visites en terres Normandes se sont faites en juin pour le 70éme anniversaire de ce jour que certains, et c’est nouveau, critiquent dans son utilité, voir dans la véracité des événements relatés par les historiens et les passionnés.

Vous trouverez quelques photos, dans la rubrique appropriée, de ce périple avec mon ami Gérard.

J’ai apprécié de pouvoir découvrir un nombre de véhicules important, des gens en costumes d’époques, civils ou militaires (certains « reconstitueurs » le font de très belle manière), de pouvoir échanger,  mais surtout de côtoyer de près des héros. Eux disent qu’ils ne sont pas des héros, que les héros sont ceux qui sont dans les cimetières………. malgré le respect que je leur doit, je ne puis être d’accord, en effet, à mon sens, vivre n’enlève rien à l’héroïsme dont ils ont fait preuve en ces moments tragiques.

J’ai aussi pu à cette occasion honorer pour la première fois Léo E. KORPPAS, mon filleul 56646526_129383899753 ,qui repose au cimetière de COLLEVILLE SUR MER.

Puis comme tous les ans est venu le temps des vacances, bien méritée je vous assure, avec une arrivée à Saint-Laurent sur Mer chez Sidonie et Patrick, mes hôtes et amis, le Dimanche 27 juillet 2014. Le temps de ranger mes quelques bagages, de contrôler ma connexion WIFI….. ah ce monde moderne…….., et direction Utah pour un rendez-vous avec quelques amis de l’association DDAY-OVERLORD que je ne connais pour l’instant que pas les réseaux sociaux…….. ! Hé bien, les vacances ont commencé sous les meilleurs auspices, quel plaisir de rencontrer Pascale, Albane, Gérard, An Fy, et le terrible, l’unique……… Nicolas 10556869_253009168222095_2307510090690441951_o DSCN0402, un bon moment très enrichissant par ailleurs sur les us et coutumes de la Normandie……… et de ses étranges habitants « horzins » ou non!

Dès le Mardi je retrouve Julie mon amie Belge, Thierry son compagnon et Nicolas le terrible pour la visite de la batterie de CRISBECQ. Nous sommes dotés d’un audio guide, nouveauté sur ce site, moins complet qu’à la batterie d’AZEVILLE mais instructif. DSCN0421. Nicolas ayant du nous abandonner, nous déjeunons à AZZEVILLE avant une visite guidée très instructive de la batterie, qui permet de découvrir des endroits habituellement interdits au public….. car dangereux…… un très bon moment 10620615_10152608785156445_1465285354661389943_n (1).

Le lendemain mercredi, après avoir honorer mon filleul et celui de mon ami Arnaud au cimetière de COLLEVILLE SUR MER, avec quand même une descente par le belvédère et une remontée par le WN62 (sportif votre serviteur………), c’est avec plaisir que j’ai retrouvé mes 3 compères de la veille pour une ballade mémorable sur Utah: voir dans les photos le dossier entre amis……….IMGP7095

Lors des jours qui suivirent, j’ai continué les visites de lieux que je fais tous les deux ans et déjà évoqués dans mes articles précédents. Je suis aussi parti sur la piste de la 5TH division d’infanterie, unité d’appartenance de nos filleuls à moi-même et Arnaud. Je publierais à ce sujet un article lorsque j’aurais avancé sur le dossier.

Cependant, je suis allé visité trois nouveaux lieux lors de cette « campagne été 2014 »:

Parmi ces sites, le cimetière US de Saint-James dans le sud de la manche à la porte de la Bretagne IMGP7355. Et chose étonnante, j’ai ressenti dans ce cimetière une impression d’enfermement, à degrés moindre qu’au cimetière Allemands de LA CAMBE, mais cette impression est inexistante à COLLEVILLE SUR MER, grâce à l’ouverture sur la plage d’Omaha, et comme je le dis souvent, paradoxalement, même si c’est un cimetière, on se sent bien dans cet endroit.

Je me suis ensuite dirigé vers Huines pour visiter un mausolée Allemand situé  sur le mont d’Huines IMGP7455. Ce lieu est particulièrement austère. Une enceinte circulaire sur deux niveaux accueille les restes des soldats Allemands. C’est là, il y a quelques mois, que furent découvert les ossements d’un soldat Canadien. Il y a reposé depuis 70 ans par erreur. Fort heureusement, lorsque l’on accède par un escalier à la plate-forme supérieure de l’édifice on peut voir ce bijou:

IMGP7465.

Pour entamer le retour sur Saint-Laurent sur Mer, je passe par la charmante ville de MORTAIN qui fût témoin de combats violents sur la cote 314 qui offre un panoramique magnifique. Ces combats, fort heureusement, tournèrent à l’avantage des alliès…… sinon le dénouement de la bataille de Normandie aurait pu être différent. Vous pourrez aussi visiter la petite chapelle et son vitrail aux couleurs du SHAEF  et vous remémorer l’histoire du bataillon perdu: http://cestbeaulamanche.com/2014/07/21/chapelle-saint-michel-mortain/ IMGP7514.

J’ai également eu l’occasion de visiter l’extension du musée de Sainte-Mère église « Opération NEPTUNE ». Si on ne peut nier l’intérêt de ce nouveau bâtiment, je regrette pour ma part le manque d’intensité en terme de sons et lumières. A titre d’exemple, le mise en scène de la prise de la batterie de MERVILLE par la 6éme AIRBORNE Britannique est bien mieux réussie dans l’intensité. A noter également les aménagements de la place et des alentours de l’église, s’ils facilitent sans doute la circulation, ils enlèvent également une partie du cachet et de l’historique de ce village mythique!

Un autre fait marquant de mon séjour, la visite guidée, par notre ami Rodolphe qui oeuvre au musée de Utah, de cette plage mythique. J’ai fait cette visite sur les conseils de mon amie Julie, et à mon tour je vous incite à sauter le pas (attention sur réservation).

J’ai bien entendu profité également de cette plage d’Omaha qui revit aujourd’hui, avant un retour vers le Nord qui est toujours un peu nostalgique.

Je vous rappelle que par l’onglet « Photos » du menu vous accédez à l’ensemble des prises de vue que j’ai mises en ligne.

AIGLE HURLANT

AIGLE HRLANT FB

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 2  700 fois en 2013. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 45 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

pic.php C’est avec émotion et fierté que j’ai appris cette semaine le nom du soldat Américain dont je parraine maintenant la tombe au cimetière US de COLLEVILLE SUR MER. Il s’agit du Sergent Léo E. KORPPAS tombé au champs d’honneur le 30 juillet 1944. Il était engagé dans le 2éme régiment d’infanterie (5éme division) et était originaire du Wisconsin.

56646526_129383899753

Je vous tiendrais informé de mes recherches.

Merci à l’Association « Les fleurs de le mémoire » pour sa confiance.

AIGLE HURLANT

AIGLE HRLANT FB

3779f83f6eee480adff8e4de66a7a3d7

Nous y sommes, deuxième week-end de septembre et départ avec mon complice Gérard pour une nouvelle virée en terres Normandes. Départ 7h00, arrêt programmé comme toujours sur le site V1 de Val Ygot, arrivée à BALLEROY en tout début d’après-midi.

Au programme la visite de l’abbaye d’Ardenne situé à environ 1 km à l’ouest de Caen. Le 7 juin 1944, le poste de commandement du régiment 25 de la division SS Hitlerjugend s’installe à l’abbaye d’Ardenne, un observatoire idéal. Le SS Standartenführer Kurt Meyer prépare une contre-attaque, face aux Canadiens qui progressent dans Buron et Authie. L’effet de surprise est total, Sherman du Sherbrooke Fusiliers, fantassins des Camerons et du North Nova Scotia Régiment sont bousculés et se retranchent dans Buron. Les SS font de nombreux prisonniers, qui sont fouillés, interrogés puis évacués. Mais du 8 au 17 juin, vingt-sept soldats canadiens sont exécutés à l’abbaye d’Ardenne, en total mépris de la convention de GenèveDSCN0040. Le front se stabilise jusqu’au 8 juillet lorsque le général Montgomery lance l’offensive Charnwood. L’abbaye est bombardée, les combats sont féroces et les SS sont décidés à tenir jusqu’au dernier homme. Mais Kurt Meyer donne l’ordre du repli. Les Allemands évacuent dans la nuit du 8 au 9 juillet, et les Canadiens du Regina Rifles Régiment entrent dans l’abbaye d’Ardenne déserte et silencieuse.

Nous nous dirigeons ensuite vers le village de Le Mesnil Patry pour y rencontré « Monsieur Léon » dont Gérard a fait la connaissance au mois de juin dernier. Ce monsieur âgé de 86 ans aujourd’hui, a vu à l’âge de 16 ans la division Panzer SS Hitlerjugend stationner sur sa propriété et combattre les Canadiens. Une mémoire extraordinaire nous permet de situer les défenses Allemandes et les combattants Canadiens. Après la guerre, Monsieur Léon a gardé le contact et a été visité par des Canadiens mais aussi par des anciens de la Panzer SS Hitlerjugend et ce jusqu’au décès de l’ensemble de ces hommes ces dernières années qui étaient à l’époque âgés d’à peine quelques années de plus. Même si certains se révolteront de ces contacts, moi j’y vois comme Gérard, l’histoire d’hommes qui ont vécu ensemble « une drôle d’époque » comme le souligne Monsieur Léon!

Nous terminons la journée à Port-en-Bessin.

Le lendemain je voulais faire découvrir la visite guidée du cimetière US de Colleville sur Mer à Gérard IMGP5834, que mon amie Belge Julie m’avait elle même conseillée pendant les vacances d’été. Si comme moi, Gérard a arpenté à de nombreuses reprises les allées de cet endroit si particulier, il a été ému et ravi de le découvrir autrement grâce à notre guide Grégory. Je conseille à ceux qui ne l’ont encore fait ces visites, sachant que chaque guide personnalise sa visite. Ainsi vous découvrirez les histoires des soldats, de leur famille, de leurs amis, etc….. que chacun d’entre les 15 guides auront décidé de narrer.

Après un petit tour par Normandy Jeep et un frugale repas au Byin T-Cheu Mei à Formigny, nous visitons le nouveau musée situé au rond point du cimetière de Colleville sur Mer dont j’ai déjà fait les commentaires dans mon article précédent. Direction ensuite Paratrooper à Saint Côme du Mont, Sainte Mère Eglise, Amfréville DSCN0066 , Gourbesville DSCN0073, Sainte Marie du Mont et Utah pour quelques emplettes avant de déguster un cidre made in la Sapinière à l’Omaha. Ainsi se termine notre deuxième journée.

Dimanche, nous quittons le chalet du camping « Le Clos de Balleroy » que nous occuperons aussi  lors des prochaines commémorations. Nous passons par Saint Laurent sur Mer et Gérard repère le monument marquant le cimetière provisoire  situé directement sur la plage, les corps étant enterrés dans le sable, aux lendemains du 6 juin 1944 DSCN0075.  Passage obligé à la ferme de la Sapinière pour honoré quelques commandes de cet excellent cidre, puis direction la batterie de Merville-Franceville. Quelques changements, en particulier un son et lumières améliorés avec la représentation animée des soldats de la 6éme aéroportée Britannique. Dommage que la machine à fumée reste capricieuse.

Retour comme toujours Nostalgique sur Lille.

Un nouveau week-end enrichissant partagé avec mon pote………en attendant le prochain!!!!

AIGLE HURLANT

AIGLE HRLANT FB

3779f83f6eee480adff8e4de66a7a3d7C’est toujours avec une certaine impatiente que j’attends ce retour  annuel en terres Normandes. Cette année, je prolonge mon séjour d’une semaine, pour en passer deux en chambre d’hôtes « au cœur d’Omaha », chez Sidonie et Patrick. Si je suis assuré d’une chose, c’est de déguster les petits déjeuners copieux préparés par Sidonie, et de savourer les plats de « L’Omaha », restaurant situé à deux pas de ma chambre en bord de mer! C’est donc avec beaucoup de joie que je « débarque » en ce 28 juillet 2013 à Saint Laurent sur Mer!

Lundi 29/07/2013:  Comme souvent, quand le temps est clément comme en ce jour, je vais en premier lieu prendre un grand bol d’air marin sur la pointe du Hoc, haut lieu de combat du 2ème bataillon de « Rangers » en ce matin du 6 juin 1944. J’en profite pour photographier le musée d’Utah Beach éclairé au loin par les rayons de soleil matinaux.

Je me dirige ensuite vers GRANDCAMP MAISY, et plus particulièrement au cimetière qui est à l’entrée de la ville en venant de la pointe du Hoc, pour rendre hommage au Commandant Philippe KIEFFER, chef des  commandos Français, qui a débarqué sur la plage de SWORD à COLLEVILLE-MONTGOMERY à la tête de ses 176 hommes intégrés au Numéro 4 Commando Britannique.????????????????????????????????????. A noter sur la place qui fait face au cimetière, plusieurs stèles rappellent le sacrifice des « Rangers » à la pointe du Hoc.

Je décide de passer cette fin de matinée au cimetière Allemand de la CAMBE, et retrouver la tombe de Mickael WITTMAN, ce que je fais sans difficulté.

Après un repas léger, je visite la batterie côtière de GRANDCAMP-MAISY: pas de nouveautés depuis deux ans. Un détour par la pointe de la percée pour admirer une autre vue de la pointe du Hoc, et le temps étant à l’orage, retour à Saint Laurent sur Mer pour le traitement des photos et une conférence vidéo avec mon pote Gérard.

Mardi 30/07/2013: Le temps est maussade en ce mardi, seule journée de mon séjour sans soleil d’ailleurs (il fait beau en Normandie!). J’ai programmé la visite du nouveau musée de COLLEVILLE SUR MER situé au rond point qui mène au cimetière Américain. Une première partie du Musée rappelle la guerre 1914-1918, puis retrace la montée du Nazisme en Allemagne. Il présente ensuite une très belle collection de matériels US et Allemands, principalement des véhicules qui proviennent du Musée de Falaise dont le créateur est décédé en 2011 et qui est à l’initiative de l’Omaha Muséum.IMGP5441.

Dans l’après-midi, je sors un peu du domaine de la seconde guerre pour une visite particulièrement intéressante de la ferme de la Sapinière à Saint Laurent sur Mer, dans laquelle j’ai l’habitude d’acheter de bons produits, et en particulier du cidre sur lequel j’ai appris beaucoup, ainsi que sur la fabrication du pommeau, du Calvados et du jus de pommes. Cette visite s’est bien entendu terminée par un très bonne dégustation de ces produits!!!!

Le journée se termine sur une visite à la maison de la Libération (première maison libérée par nos amis Américains à Saint Laurent sur Mer), où je prends rendez-vous avec mon amis Philippe pour une veillée sur le thème de la résistance en Normandie.

Mercredi 31/07/2013: Ayant des affaires personnelles à régler, je reste dans ma chambre toute la journée malgré le temps revenu au beau. Mais j’en profite pour aider mon amie « internet » Julie (que nous retrouverons plus loin) en rédigeant dans le cadre d’un projet pédagogique qu’elle a avec ses élèves, un mémo sur la pointe du Hoc.

Jeudi 01/08/2013: Le temps est caniculaire et la lumière matinale idéale pour réaliser quelques photos au cimetière US de COLLEVILLE SUR MER. J’y reste quasiment toute la matinée, déambulant entre les tombes de nos héros et saisissant sur le vif quelques beaux moments ??????????????????????????? ??????????????????????????????? (toutes les photos sont disponibles via l’onglet « photos » en haut de page).

En sortant de ce lieu à l’atmosphère si paisible et sereine que mérite nos libérateurs, je me recueille un moment au pied du monument dédiée à la 1ére division d’infanterie US, surnommée « La Big Red One en référence à son insigne composé d’un grand 1 rouge sur fond vert, et situé sur le point d’appui Allemand codé WN62.

La canicule toujours présente, je décide de visiter la batterie d’AZEVILLE que je commence à très bien connaître, mais qui est en grande partie en souterrains, A noter que le camouflage de deux des quatre casemates a été refait ????????????????????????????????????????? et que le projet de reconstruire « le casino », lieu de fêtes et de détente de la garnison, est toujours dans les cartons mais pas abandonné.

Le soir à compter de 21h00, je participe à ma première veillée organisée par Philippe à la maison de la libération, en compagnie de personnes très sympathiques venant du Doubs, sur le thème de la résistance en Normandie. Nous avons pendant près de trois heures trente parlé du groupe ALLIANCE, de Jean Roger SAINTENY, de Robert DOUIN, et de bien d’autres sans qui le débarquement et la bataille de Normandie auraient pu être bien différents! La résistance en Normandie était quasiment centrée sur le renseignement, et à l’aube du 6 juin 1944, la quasi totalité du groupe Alliance était fusillée à la prison de Caen sans qu’à ce jour leurs corps n’ait été retrouvés.

Vendredi 02/08/2013: Un nouveau musée est ouvert sur la route de CARENTAN à CATZ: le NORMANDY TANKS MUSÉUM. C’est ma destination pour cette matinée.  Ce musée est riche de matériel divers et particulièrement de blindés ????????????????????. Lors des travaux, le treillis d’une piste d’atterrissage provisoire datant de 1944 a été découverte, et en cours de mise à jour pour une bonne partie. Il est prévu d’ y faire se poser des biplans de la grande guerre.  Il est déjà possible de faire un tour dans un char Stuart, mais le coût reste à mon goût élevé, même si le carburant et l’entretien expliquent en partie le prix. Un passage à PARATROOPER à Saint Côme du Mont et une visite du musée sans nouveauté apparente, et je décide de divaguer un peu au hasard dans la campagne de la Manche. C’est comme ça que je me suis arrêté à ORGLANDES sur le site d’un cimetière Allemand impressionnant, et moins pesant que celui de LA CAMBE ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????. Ce cimetière accueille environ 10.000 soldats morts lors du second conflit mondial, à raison de 4 par tombe, cet espace est occupé par environ 2.500 tombes.

Samedi 03/08/2013: Ne pas oublier que je suis en vacances, je m’octroie donc une grasse matinée, suivie d’un peu de lecture et d’une ballade les pieds dans l’eau sur Omaha. Les vœux de nos libérateurs sont exaucés, la plage reprend sa fonction première.

Dimanche 04/08/2013: Un petit musée évoquant la bataille de TILLY SUR SEULLES est ouvert le week-end et jours fériés.  Ce n’est pas très loin, et je m’y rends donc pour découvrir dans une très belle abbaye reconstruite en partie suite aux bombardements, un musée de goût qui a le mérite de raconter une histoire, celle de ce village détruit totalement lors de la bataille de Normandie, et de ses habitants. J’y passe une heure et demie instructive.

Après un déjeuner dans une auberge de VILLERS BOCAGE, je me rends sur la cote 112, point haut stratégique, qui a fait l’objet de violents combats lors de l’opération EPSOM du 25 juin au 10 juillet 1944 entre les forces Britanniques et les unités d’élites de la WAFFEN SS . IMGP5634   Gavrus-20130804-00057

J’avais ensuite l’intention de visiter le musée du Numéro 4 Commando à Ouistreham, mais devant le monde peuplant le lieu, j’ai battu en retraite!!!!!!!!

Lundi 05/08/2013: Un nouveau film étant projeté au cinéma 360° d’ARROMANCHES, je commence ma semaine sous le soleil et dans une salle obscure. Mais pas de regrets, les sensations sont présentes. Je profite ensuite du point de vue sur les vestiges du ports artificiel.

Je traverse le département du CALVADOS pour me rendre dans le département voisin de la Manche, à Sainte Mère Eglise, village dans lequel j’adore me balader. Ayant été informé la veille par les réseaux sociaux d’une visite commentée du village, je me suis inscrit auprès de l’office du tourisme. En début de visite je me suis fait aborder par une charmante jeune femme…………qui n’est autre que mon ami « internet » Julie, une charmante habitante d’Outre-Quiévrain dont je vous ai parlé plus haut.julie et fd Elle est accompagné de son ami Thierry, un joyeux compagnon de visite. La visite commentée du village, avec le sourire et dans la bonne humeur, est très instructive, en particulier le décryptage  du vitrail de l’église offert par les vétérans US lors du 25éme anniversaire du D-Day. La visite s’achève au bout d’une heure à la biscuiterie de Sainte Mère Eglise: difficile de résister……………… Après une discussion sur la place lors de laquelle Julie m’a conseillé la visite guidée du cimetière US………, nous prenons congés.

Je me dirige alors vers le lieu-dit de la Fière près de Sainte Mère Eglise où trône la statue de « Iron Mike » en honneur des parachutistes Américains du 6 juin 1944. 49d716d7a409a39fe9badda22704c841 (2). Iron Mike est un nom générique donné aux héros Américains qui combattent dans le monde pour la liberté (voir dans les liens à votre disposition). Après quelques arrêts devant d’autre stèles, retour sur Saint Laurent sur Mer après cette journée riche!

Mardi 06/08/2013: Sur la commune d’ESCAUSSEVILLE, un hangar à dirigeables peut-être visité. Après la projection d’un film, et la visite du musée consacré aux événements de la bataille de Normandie liés au lieu  et à l’avènement des aéronefs, je pénètre dans un immense bâtiment de béton. IMGP5731.  A noter quelques inscriptions sur les murs au fil de l’occupation du hangar (Allemands, Américains, Français, etc…..), et une démonstration » d’aéroplume » (je n’ai pas pu tester, il eut fallu trop d’Hélium………… on ne se moque pas!).

N’ayant pas visité le musée de la liberté retrouvée à QUINEVILLE depuis plus de deux ans, j’y passe deux heures, en particuliers dans la rue reconstituée comme sous l’occupation, et maintenant sonorisée (elle ne l’était pas dans mes souvenirs). Dommage que le film d’une vingtaine de minutes comporte toujours quelques anomalies historiques……

Mercredi 07/08/2013: J’ai la volonté de voir d’autres chose en ce jour. Je visite donc le « souterroscope » de l’ardoisière de CAUMONT L’EVENTE, à voir une fois. Puis je découvre un superbe musée de la mine à  LE MOLAY LITTRY: à faire absolument en marge des visites consacrées au D-Day.

Jeudi 08/08/2013: En cette matinée ensoleillée, je suis les conseils de mon amie Julie, et je décide de faire la visite commentée du cimetière US de COLLEVILLE SUR MER (pour information, les visites en Français sont à 10h00 et 15h00). Comme à mon habitude je parcours les allées et à l’heure dite je me rends au point de rendrez-vous de la visite…………..et je rencontre Julie et Thierry qui vont refaire la visite. On ne se quitte plus! Cette visite est un vrai enrichissement. La guide, Sandrine, nous raconte avec beaucoup d’émotion l’histoire de certains de ces soldats à l’endroit de leur sépulture, de leur famille , et nous fait ressentir le sacrifice consenti par ces hommes et ces femmes qui ont maintenant un visage!  A noter que chaque guide construit sa visite, ce qui la rend unique!

L’après midi est consacré à la lecture et à une balade les pieds dans l’eau sur la plage.

Le soir, j’assiste à ma deuxième veillée (environ 4 heures) à la maison de la libération, consacrée aux missions des agents Français Sussex et Proust, jumelées avec la résistance. Si le sujet reste controversé, Philippe est particulièrement documenté et ses recherches et témoignages, y compris auprès d’anciens de ces unités très spéciales qui commencent à se dévoiler, mette en exergue l’histoire inconnue du D-Day et de la bataille de Normandie (voir lien). Passionnant et complexe, mais ce sujet attisera les passions dans quelques temps je pense.

Vendredi 09/08/2013: Je passe la Journée au camping de TREVIERES en compagnie de Fred, Catherine, Margot et Justine, ainsi que de leur amis.

Samedi 10/08/2013: Préparatifs du départ (déjà), mais avant dès 8h00 un long instant de recueillement au bout du bout de la pointe du Hoc face à la mer, avant l’arrivée des vrais touristes (les vrais de vrais), dont certains n’ont aucune éducation, tenue, savoir vivre! Décevant!! Puis, nouvelle balade pieds dans l’eau, et lecture.

Dimanche 11/08/2013:  Retour vers le Nord avec beaucoup de nostalgie et de bons moments et de belles rencontres en tête. Un grand merci à Sidonie et Patrick pour l’accueil.

AIGLE HURLANT

AIGLE HRLANT FB

3779f83f6eee480adff8e4de66a7a3d7En ce Dimanche 30 juin 2013 à la météo enfin clémente, rendez-vous à 6h30 avec mon ami Gérard, et ses amis (forts sympathiques) Corinne, Marine et Patrick pour prendre la direction de LAFFAUX dans l’Aisne. Objectif principal de la visite, le « ravin du loup » autrement dit l’un des QG d’Hitler en Europe où s’est joué une page essentielle pour la réussite du débarquement des alliés en Normandie.

Nous prenons la route, direction la place de la mairie de LAFFAUX, petite bourgade de l’Aisne, qui sera notre rendez-vous en début d’après midi pour nous rendre au « ravin du loup ». Sur place nous nous dirigeons vers le chemin des dames et faisons un premier arrêt au Fort de MALMAISON (non ouvert au public) mais nous pouvons en revanche visiter un immense cimetière Allemand de 39-45 CIMETIERE ALLEMAND DE MALMAISON qui diffère de celui de la CAMBE en Normandie qui est composé de plaques et de groupes de croix imposantes.

Nous décidons ensuite de visiter la caverne du dragon LA CAVERNE DU DRAGON  haut lieu de bataille lors de la grande guerre et particulièrement en 1917. La visite est guidée par un passionné de cette période, mais malgré la fraîcheur au fonds de la « creutte » (terme employé dans la région pour désigner ces carrières de pierre), la visite n’est pas assez longue pour connaître la richesse de cette épopée plus Allemande que Française.

Après un repas pensé par mon ami Gérard, et au cours duquel j’ai pu constater l’étendue de l’organisation du baroudeur Patrick SAM_0189, nous nous rendons au rendez-vous à LAFFAUX.

Après quelques minutes d’attente, nous sommes accueillis par le Président et le Secrétaire de l’association ASW2 (jeune association qui fait un gros boulot de mémoire mais oublié par les pouvoir publics) http://asw2.perso.sfr.fr/ Nous prenons la voiture pour nous rendre sur le site sis sur la commune de MARGIVAL. La visite commence par la découverte de l’accueil situé dans le bunker   » la BEREZINA » et se poursuit par la visite en extérieur du site dont l’histoire nous est contée par le Président de l’association. Nous visitons le bunker d’Hitler et ses spartiates appartements IMGP5249 . L’histoire est riche sur ce site, on peut retenir: 18 mois de travail, 22.000 ouvriers, 860 ouvrages en béton dont 475 bunkers, pour 12 heures de présence du chef du partie NAZI lors de la réception en particulier de ROMEL…… et le travail immense de réhabilitation fait par une poignée de bénévoles, dont certains dorment dans les bunkers dont ils ont la responsabilité lors des périodes de visite pour surveiller le matériel!!!! ……… A noter qu’après la seconde guerre, l’armée US, l’OTAN et l’armée Française ont utilisé ce site névralgique.

Bref allez visiter ce site, faites un petit don pour permettre au travail de mémoire de perdurer.

N’oublier pas l’onglet photos et les divers liens.

AIGLE HURLANT

3779f83f6eee480adff8e4de66a7a3d7Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

En voici un extrait :

600 personnes ont atteint le sommet de l’Everest en 2012. Ce blog a été vu 2 000 fois en 2012. Pour que chaque personne ayant atteint le somment de l’Everest puisse visiter ce blog, 3 ans auraient été nécessaires.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Merci à tous et bonne année 2013.

Aigle Hurlant